Vous avez peut-être déjà entendu cette phrase : « Dis-moi ce que manges et je te dirai qui tu es ».

Que sait-on sur l’alimentation et le TDAH?

Saviez-vous que l’alimentation affecte notre capacité à réfléchir, mais aussi notre attention, notre sommeil et notre humeur?

Selon le très savant Harvard Health Blog, les personnes qui limitent leur consommation de produits transformés et qui mangent davantage de fruits, de légumes, de grains entiers et des viandes maigres ont un meilleur équilibre émotionnel.

Pourquoi est-ce important?

C’est bien certain que les mauvaises habitudes alimentaires ne causent pas le TDAH.

Pareillement, les aliments saints ne sont pas un remède miracle. Mais, des changements dans l’alimentation peuvent faire une grande différence.

Même les médecins le disent ! Avoir un bon équilibre de vie, manger sainement et régulièrement, faire de l’activité physique et bien dormir font partie du plan thérapeutique de base selon l’Association des médecins psychiatre du Québec.

Par où commencer?

Si vous vous êtes déjà lancé dans un régime, vous savez probablement que changer complètement votre alimentation du jour au lendemain n’est pas réaliste.

Opter plutôt pour le gros bon sens.  Commencer par modifier une petite chose et tranquillement, vous pourrez en ajouter une deuxième et une troisième.

☝️ TRUC MAMAN & TDAH 

Commencer par deux choses qui auront un gros impact : réduire le sucres (ou les glucides) et augmenter les protéines.

Sucre, protéines et TDAH

C’est le sucre qui fournit de l’énergie au cerveau, mais, en quantités excessives, il en perturbe le fonctionnement. Donc, plutôt que te tenter d’identifier des bons ou des mauvais sucres, visez la stabilité.

  1. Remplacez les aliments riches en farine et sucre raffinés (glucides), comme le pain blanc, les céréales sucrées et la majorité des produits préparés en usine ou en épicerie, par des protéines et des glucides complexes à haute teneur en fibres.

Pourquoi ? En mangeant plus de protéines et moins de sucre, la glycémie sera stabilisée.

2. Pensez à remplir la moitié de l’assiette de votre enfant par des légumes. Il raffole des carottes crues? Commencez avec ça! Réservez ensuite ¼ de l’assiette aux protéines et le dernier ¼ aux grains entiers (riz brun, orge, riz sauvage, etc.). Comment s’en rappeler? Je vous ai préparé une jolie fiche à imprimer pour la cuisine. Demandez à votre enfant de vous aider à bâtir l’assiette parfaite! 

3. Soyez rusée! Si votre enfant adore les céréales sucrées, commencez par ajouter une poignée de céréales plus riche en fibre et diminuez doucement les céréales sucrées.

Pourquoi ne pas essayez un bol de gruau au déjeuner (nature avec un filet de sirop d’érable ou un peu de miel). Des chercheurs ont découvert que le déjeuner a un effet positif sur la mémoire à court terme, sur l’humeur et sur le sentiment d’être alerte.

D’autres trucs à utiliser pour les petits appétits :

• Essayez de prendre les repas à des heures régulières

• Offrez des petites portions plus souvent

• Intégrez des repas liquides (ex. : smoothie)

☝️ TRUC MAMAN & TDAH 

La faim peut jouer sur la capacité d’attention.  Si votre enfant commence la période de devoirs et de leçons et qu’il a faim, il ne pourra se concentrer de façon optimale.  Une petite collation avant de commencer les devoirs augmentera vos chances de succès!

Téléchargez notre collation préférée : des boules d’énergie qui se préparent avec quatre ingrédients en dix minutes!

D’autres ressources pour mieux gérer l’alimentation et le TDAH :

Un site qui propose des recettes simples, facile à réaliser et économiques. https://fondationolo.ca/blogue/categorie/recettes/

Des conseils pour les petits appétits. http://tdahmonamour.telequebec.tv/listes/11/7-conseils-pour-contrer-les-petits-appetits

Pin It on Pinterest

Share This